Star Wars Fracturae

Forum RP Star Wars se déroulant 1000 ans après la Bataille de Yavin
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Chronologie Générale 4. Après l'apocalypse, une galaxie éclatée [+ 900 à 1000 ABY]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Contexte :: Informations Essentielles :: Contexte
avatar

Feuille de personnage
Alignement: Neutre
Âge: 35 ans
Armes: Prothèse de jambe (x2), Prothèse de bras (x1), Armure cybernétique (x1), Canon-laser (x1)
Paladin de l'Équilibre [Aegis]

Paladin de l'Équilibre [Aegis]
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 333
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 25
Localisation : Célestopolis
MessageSujet: Chronologie Générale 4. Après l'apocalypse, une galaxie éclatée [+ 900 à 1000 ABY] Sam 14 Jan - 9:34

Contrairement au premier topic, les événements évoqués ci-dessous sont propres au forum et n'apparaissent pas dans l'Univers étendu. Nous ne tenons pas compte des événements des comics Legacy (entre 127 et 138 ABY), ni des personnages et groupes qui y apparaissent (Cade Skywalker, Roan Fel, etc.), ni du Nouvel Univers Étendu établi par Disney (Clone Wars, Rebels, SW VII, Rogue One, etc.).

Les événements sont abordés ici à l'échelle galactique, et dans l'ordre où ils ont été connus publiquement.
__________

Après l'apocalypse, une galaxie éclatée

6. Nouvelle aube d'une galaxie fracturée : Hypernautes et Principauté d'Halios [+900 à 1000 ABY]  



Hypernautes

Au fur et à mesure que les régimes renaissants se rendirent compte de l'importance des sensibles à la Force pour la navigation spatiale, alors que les voies hyperspatiales étaient aussi instables que n'étaient brouillées les communications interstellaires et intergalactiques, ces derniers revinrent en grâce aux yeux des puissances émergentes, notamment au cours du dernier siècle. Ainsi ils cessèrent d'être persécutés sur leur territoire, pour autant qu'ils n'endossaient pas les cultes anciens Jedi et Sith, qui demeurent encore de nos jours honnis par l'ensemble de la galaxie. D'individus isolés qui réapprirent tant bien que mal des minces fragments et vestiges des savoirs anciens, les enseignements s'harmonisèrent peu à peu pour constituer un bloc de formation uniforme bien que jamais plus, il n'y aurait de culte à proprement dit. Alors que les sensibles à la Force travaillèrent lentement mais avec acharnement leur talent de Navigation de Force, une poignée d'entre eux le raffinèrent au rang d'art et furent reconnus par leurs semblables comme les maîtres de la Navigation.

Ainsi naquirent les Hypernautes, le groupe le plus éclaté et le plus nomade des régions galactiques connues... et qui devint bientôt essentiel au développement des relations commerciales et diplomatiques des puissances émergentes. Plutôt qu'un lieu unifié, les enseignements furent prodigués par des binômes, un instructeur pour un élève, et qu'une hiérarchie fut lentement établie : les non-formés ou "Éveillés", les élèves ou "Aspirants", les aguerris ou "Navigateurs" et enfin les quelques rares Maîtres ou "Hypernautes". Ils devinrent les guides par excellence dans l'exploration, le commerce, la diplomatie et les relations entre les régions galactiques... mais demeurèrent également les citoyens du régime ou du groupe auquel ils sont affiliés ou dans lequel ils s'identifient.



Principauté d'Halios

Le Consortium d'Hapès fut le gouvernement qui connût les plus profonds changements au sein de sa société. En effet, en l'an +900 ABY, les esclaves masculins avaient repris le pouvoir depuis une demie-décennie et réorganisèrent profondément le régime politique, qu'ils avaient jugé défaillant et insuffisant pour leur civilisation. Bien que très méfiants vis à vis de la rumeur de la survie d'un ou de deux héritiers de la dynastie Djo précédemment anéantie pour contester leur hégémonie, les hommes hapiens choisirent de mêler le système monarchique avec quelques héritages démocratiques, comme le démontre l'emprunt du terme "Assemblée" pour réunir le Grand Édile et ses Édiles, ou patriarches des mondes hapiens de la Principauté ou monarchie constitutionnelle. Les femmes furent réduites au mieux à une condition citoyenne très inférieure, au pire à l'esclavage puisqu'on les accusa d'être responsables de la survenue du "Cataclysme". Comme symbole de ces profondes mutations, les hapiens choisirent de modifier le nom de leur gouvernement : le Consortium d'Hapès devint ainsi la Principauté d'Halios, et ses habitants furent connus comme les Halosiens et Halosiennes.

Se repliant sur eux-mêmes pour finir de recouvrer une ombre de son prestige d'antan, ils parvinrent tant bien que mal à bâtir un gouvernement relativement stable - en dehors des tentatives d'assassinats et autres complots, naturellement - et une société plutôt prospère. Les progressives découvertes sur le lien nécessaire entre les voies hyperspatiales instables et le don de Navigation des sensibles à la Force renforcèrent les liens entre les différentes planètes de l'Amas d'Hapès, tant que les utilisateurs de la Force furent eux-même des halosiens. Plutôt protectionnistes et isolés pour assurer leur propre sécurité, ils recréèrent peu à peu une flotte respectable, un réseau de renseignement très efficace appelé SRP et dirigé par Jecth Eldin, puis développèrent des technologies très avancées sur les modifications biologiques et génétiques. Ces grandes avancées leur permirent, suite à des expériences très variées et parfois très extrêmes, de créer un corps d'élite en mesure de rivaliser avec les aptitudes des sensibles à la Force, des unités d'élite adverses et des redoutables Sentinelles : les "Dragons", des méta-humains désignés ainsi en mémoire de la légendaire flotte stellaire hapienne des temps anciens, de nos jours dirigés sous la poigne ferme de Darren Sykes.

Toutefois, encore de nos jours, les halosiens doivent faire face à des contestations internes grondantes des esclaves féminines, souvent réprimées de manière intransigeante voire brutale. Les complots internes pour le pouvoir foisonnent comme cela avait été le cas pour leurs ancêtres, et les divergences d'opinion peuvent être fortes entre différentes factions : hommes pro-équité avec les femmes (minorité), hommes pour l'égalité entre les classes sociales (modéré) ou encore des femmes qui ont l'insolence de vouloir réclamer tantôt la domination sur les hommes, tel que le fait secrètement l'esclave Frey'a Khan et la Capitaine du SRP, Saraï Yue toutes deux habiles infiltrées de la Lune Noire, tantôt une égalité des droits. En outre, ils doivent user de toute leur finesse diplomatique et politique pour étouffer le problème de quelques renégats métahumains devenus mercenaires, dont ils ont soin de démentir leur responsabilité, qui sèment le chaos dans les autres régimes politiques. Enfin, des rumeurs murmurent que deux survivants de la dynastie éteinte des Djo, des faux-jumeaux, existent encore quelque part dans la galaxie, qui seraient qui plus est sensibles à la Force. Certains mélancoliques de la monarchie y voient l'opportunité d'instaurer un souverain mâle au pouvoir, tandis que des femmes portent leur espoir dans la rumeur de remettre une souveraine femme sur le trône, ce que la majorité démocratique ne voit pas d'un bon oeil. Certains bruits associent cette légende aux jumeaux d'aventuriers et immigrés impériaux depuis bien des générations, Ardélia D. Kriev et Antares D. Kriev. Cependant, en l'an +1000 ABY, les halosiens se sentent suffisamment prêts pour ouvrir progressivement leurs frontières aux autres régimes de la galaxie, de se joindre à l'exploration galactique pour croître leur influence et leurs ressources et de se mêler au jeu politique, dirigés par ses Édiles et surtout par l'ambitieux Grand Édile Elvin Draytos.

_________________

Couleur RP : #B0C4DE - Présentation - Databloc - Cercle de contacts - Rapports d'activité
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Alignement: Neutre
Âge: 35 ans
Armes: Prothèse de jambe (x2), Prothèse de bras (x1), Armure cybernétique (x1), Canon-laser (x1)
Paladin de l'Équilibre [Aegis]

Paladin de l'Équilibre [Aegis]
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 333
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 25
Localisation : Célestopolis
MessageSujet: Re: Chronologie Générale 4. Après l'apocalypse, une galaxie éclatée [+ 900 à 1000 ABY] Mar 17 Jan - 21:34

Nouvelle aube d'une galaxie fracturée : Célestopolis et Corporation Corellienne [+900 à 1000 ABY]  



Célestopolis

Au fil des décennies, Intelligences Artificielles et survivants de l'Alliance Galactique s'associèrent pour bâtir une société nouvelle et innovatrice : Célestopolis, anciennement Eriadu, qui était le coeur des mondes sur lesquels croissaient ses habitants, les Célestes, et favorisant une technologie plus portée vers la défense que l'offensive. Quand les autres civilisations eurent vent de l'existence de ces Intelligences Artificielles uniques en leur genre, les Célestes sous les conseils des IA accentuèrent leur maîtrise de la technologie cybernétique et informatique pour favoriser la création de guerriers en mesure de les défendre et de protéger les peuples : le Gardien et les quatre premiers Paladins de l'Équilibre, de l'Ordre, des Ombres et de l'Éclat, qui dirigeraient l'académie d'élite qu'est le corps de l'Aegis. au fil des siècles, bien qu'encore un peu isolée, se développa une civilisation fleurissante et idéale en apparence, aux convictions pacifistes favorisant le développement intellectuel et la réalisation de chacun pour un bien commun et la perfection personnelle.

Toutefois, l'influence des Intelligences Artificielles sur la régence de cette civilisation les placent aux yeux des autres gouvernements comme une tyrannie des IA habilement voilée à son propre peuple, comme une machinerie soigneusement huilée ayant recours à de l'endoctrinement ; sous l'égide du Grand Architecte Akina, du Guide du Savoir Hisoa, du Guide des Veilleurs Asphen et du Guide des Flèches. De douteuses expériences furent menées dans le plus grand secret pour chercher à percer le secret de la Force sur plusieurs sensibles à la Force, bien que d'épaisses nuées ténébreuses reposent à leur sujet. Devant leur insuccès, leur existence fut habilement tue et les sensibles à la Force regagnèrent des droits proches de ceux des autres Célestes civils, bien que leur éducation fut très encadrée. Malgré leur positionnement pacifiste, les Célestes n'hésitent pas à répliquer quand ils sont assaillis, comme ils l'ont été à diverses reprises au cours des cinq dernières décennies tantôt par des équipes du SRP ou des Dragons hapiens, tantôt par des super-commandos du Death Squadron mandalorien avides de mettre la main sur leurs technologies innovatrices et inégalées... et mettant en péril leur sécurité.

En outre de rares cyborgs de l'Aegis ont pu faire preuve de comportements déviants, défiants voire d'une violence incontrôlée suite à l'endommagement de leur implant neural, fuyant Célestopolis pour aller grossir les groupes criminels et utiliser leurs aptitudes à des fins jugées égoïstes malgré le fait qu'ils soient très minutieusement traqués et abattus par les Ombres de l'Aegis, à l'instar de Zarah Desaï. Au coeur même des "Grandes" I.A , le débat demeure vif concernant l'hésitation entre l'adoption d'une conquête "diplomatique" par assimilation de mondes proches à leur culture, ou à la seule protection de leur territoire et de leur peuple. Le débat est tout aussi vif entre les Paladins de l'Aegis, qu'il s'agisse de l'Équilibre,Loralei Rhyne et de l'Ordre Ulic Warren d'une part, et d'autre part de l'Ombre [b]Isora Wynter et de l'Éclat Galen Byrne. Autant de discussions que doit modérer et coordonner leur supérieure, la Gardien Yuna Eiriss.

Alors que leurs frontières s'ouvrent très légèrement aux autres gouvernements, les Célestes observent avec prudence le reste de la galaxie, soucieux de préserver leur société.



Corporation Corellienne

Forts de leur commerce des planètes-clé de leurs systèmes proches, les Corelliens regagnèrent bientôt un dynamisme, une influence et une puissance respectable après l'Apocalypse. Mettant très tôt à profit les aptitudes des sensitifs à la Force dont ils favorisèrent le développement de leur talent de Navigation de Force en empêchant leur stigmatisation systématique, ils rétablirent bientôt le commerce entre systèmes proches, avant d'étendre leurs explorations aux secteurs galactiques puis aux régions galactiques, avant qu'une poignée de navigateurs aguerris ne parviennent à sillonner jusqu'à des régions plus éloignées de l'espace connu de notre galaxie. Profitant de leur avancée sur le plan commercial et de leur expertise sur l'exploration et les voyages galactiques, ils firent fructifier leur commerce et leur ingénierie stellaire plus avancée pour commercer avec les autres régimes et renforcer les relations commerciales en position de force.

Au fur et à mesure des décennies, ils rétablirent la fameuse agence de renseignement, police militaire et groupe armé qu'est la CorSec. Toutefois ces richesses et cette avancée technologique n'ont pas été sans susciter des convoitises de la part d'autres régimes, dont des groupes criminels émergents tels que la Lune Noire ou encore le trop célèbre Death Squadron, qui n'hésitèrent pas à intercepter et embusquer les convois, cherchant à ravir richesses et pilotes. Corellia elle-même fut attaquée à plusieurs reprises par de petites escadrilles, si bien qu'au neuvième siècle après la Bataille de Yavin, les Corelliens décidèrent de renforcer leurs moyens de défense et de développer un programme militaire particulier associant l'expertise de leurs machines à l'audace de leurs pilotes : le programme Sentinelle.

S'inspirant des récits de certains de leurs explorateurs, bien rares, qui avaient sillonné jusqu'en terres célestes, leurs ingénieurs et scientifiques mirent sur pied les premières générations du Programme Sentinelle : des machines de combat pilotées conjointement par des pilotes de chair et de sang et par des Intelligences Artificielles personnalisées aux spécificités du pilote. Cette redoutable armée de pointe permit de réduire fortement les escarmouches et dissuada la quasi-totalité des assaillants de s'en prendre aux mondes corelliens. Il est dirigé par le brillant  Xavier Wolf appuyé par les vétérans Aurodium Marek Hadin, Valin Kellen et Samariana Jolcyon, et Beryllius Arlean Calder et Erich Leath.

Toutefois, la société corellienne comporte également ses propres ombres et intrigues : certaines grandes et moyennes corporations tendent à faire passer en priorité leurs intérêts personnels par rapport au respect des lois corelliennes en terre étrangère sur le plan commercial, en dépit des efforts de la CorSec pour déjouer leurs manigances et qui lutte farouchement pour obtenir du gouvernement corellien un contrôle plus fort des activités des corporations. Elle est dirigée par le Commissaire Bran Terrik, aidé de plusieurs Inspecteurs tels que Gilad Fern et Shaedra Fern. On murmure aussi que des pratiques expérimentales de développement de traitements anti-âge et de cosmétiques ont été pratiquées sur des êtres vivants, des cobayes des Mondes Indépendants enrôlés par des trafics d'esclavage qui essayent de prendre leur pied dans le Quartier Bleu de Coronet, sans oublier les crimes et affaires illégales des associés du syndicat du crime galactique Lune Noire, telle que la contrebandière Jella Be'rick.

De nos jours, les Mondes Corelliens représentent l'une des plus grandes puissances galactiques de par leurs atouts commerciaux et leur expertise en ingénierie, en mécanique et en exploration, portés par leur audace et leur goût de l'aventure, sous la gouvernance d'Anson Tireno, roi des Cinq Mondes.

_________________

Couleur RP : #B0C4DE - Présentation - Databloc - Cercle de contacts - Rapports d'activité
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Alignement: Neutre
Âge: 35 ans
Armes: Prothèse de jambe (x2), Prothèse de bras (x1), Armure cybernétique (x1), Canon-laser (x1)
Paladin de l'Équilibre [Aegis]

Paladin de l'Équilibre [Aegis]
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 333
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 25
Localisation : Célestopolis
MessageSujet: Re: Chronologie Générale 4. Après l'apocalypse, une galaxie éclatée [+ 900 à 1000 ABY] Mer 18 Jan - 12:39

Nouvelle aube d'une galaxie fracturée : Empire Sidien et Secteur Mandalorien [+900 à 1000 ABY]  



Empire Sidien

Pour sa part, l'Empire Sidien se repose sur de nombreux préceptes de l'Empire Galactique qu'il jugeait sains, excluant du pouvoir les sensibles à la Force dans leur crainte de se retrouver une fois de plus avec un Empereur ou une Impératrice Sith ou Jedi. Les descendants de la dynastie Ardiff alors souveraine  mirent la priorité sur le rétablissement et le renforcement des relations diplomatiques et de l'union avec les systèmes qui s'allièrent avec lui sans s'y assimiler pleinement, à savoir les protectorats sous sa protection avec lesquels ils se sont alliés. Rebâtissant lentement mais sûrement une esquisse de la civilisation glorieuse qu'ils avaient été par le passé, et emboîtant le pas aux corelliens dans l'exploration galactique dès que leurs richesses le permirent, ils prirent soin à garder des sensitifs à la Force dans leur société pour pouvoir bénéficier eux-mêmes d'Éveillés, de Navigateurs et de quelques Hypernautes pour leur commerce, leurs relations interplanétaires et leur exploration galactique de mondes oubliés. Toutefois, ils furent très méfiants quant à leur accession aux sphères dirigeantes de nombreuses décennies, et quand bien même ils finirent par leur en ouvrir l'accès dans les trois dernières décennies sous le règne de l'Empereur Vitor Ardiff, ce fut sous un contrôle minutieux et une surveillance perpétuelle.

Furent rebâtis les corps armés et notamment le Bureau Impérial du Renseignement, l'un des plus performants de nos jours dans la galaxie et de nos jours dirigés par Ellora Yage Reige. Observant d'un œil soucieux les avancées militaires des autres régimes, notamment les méta-humains halosiens et les Sentinelles corelliennes, ils poursuivirent avec plus d'intensité leurs recherches sur le clonage et la modification génétique pour développer un corps d'élite de ces êtres artificiellement nés : la redoutable LSI ou Légion Spéciale d'Intervention, les unités d'élite impériales. À l'instar des corelliens, des halosiens et des célestes, ils rebâtirent une flotte respectable pour assurer leur défense.

Sur le plan politique, se rendant tôt compte de la complexité de mettre en place un système de vote interplanétaire pour le dirigeant de l'Empire Sidien, ils lui préférèrent après concertations un système d'élection par le moyen d'un tournoi, où les candidats - Navigateurs ou Hypernautes - devraient faire non seulement preuve de leur intelligence, leur diplomatie, leur sens stratégique et politique, leur dévotion aux valeurs impériales, leur fiabilité et leurs aptitudes au combat, mais aussi être en mesure d'agir en équipe avec un non-sensitif au combat, qui les accompagnerait tout le long du tournoi. Ce système fut mis en place après le régicide de l'Empereur Vitor Ardiff par un Navigateur et Garde Noir, ce qui expliqua tant la perte de prestige et de confiance envers cette garde que le bannissement du tournoi en équipiers tout sensible à la Force, même des Gardes Noirs non formés, et il fut courant que ces équipiers proviennent de la très sélective et prestigieuse académie des Gardes Impériaux, notamment des candidats à la prestigieuse Garde Rouge. Au terme du tournoi, le vainqueur serait reconnu comme Empereur et souverain de l'Empire Sidien, aux côtés de son équipier devenant son Ombre Pourpre, tandis que l'autre finaliste deviendrait Commandant Suprême Impérial et que son équipier serait inclus dans la Garde Rouge et couronné d'honneur et de respect. Le premier souverain élu par ce biais fut l'Hypernaute Valerius Grant.

Malgré les efforts pour le dissimuler, l'Empire Sidien n'est pas exempt d'ombres et de menaces potentielles par les divers courants de pensée qui le composent. Certains voient mal le rétrécissement territorial que l'Empire a subi au cours des derniers siècles, tandis que les Protectorats sous sa tutelle peuvent être difficiles à superviser en tout temps. Par ailleurs, d'autres mélancoliques voudraient également influencer le régime pour lui faire endosser ses convictions : les plus conservateurs des héritiers des Vestiges de l'Empire voudraient rétablir l'interdiction d'accès aux sensibles à la Force aux sphères dirigeantes ou d'influence et voudraient que ces derniers soient plus encadrés. Tandis qu'une seconde mouvance mélancolique du temps de gloire de l'Empire des Ténèbres aspirerait pour sa part à redonner aux sensibles à la Force la place qui leur revient à leurs yeux : la domination sur les non-nantis de la Force, bien que conscients que jamais ils ne récupèreront la puissance des Sith d'avant le Cataclysme, notamment guidés par l'influent et rusé Lucius Grant. Par ailleurs, on soupçonne qu'ils chercheraient à attiser des tensions entre les deux divisions de la Garde Impériale, la Garde Rouge et la Garde Noire, dirigées d'une part par les deux Ombres Pourpres, Jarred Tyrell et Cordélia T. Reige, et d'autre part par le Légat Noir Shizuko Raven.

Alors que le Nouvel Empereur et Hypernaute, [Lukan Reige deuxième du nom, prend depuis peu les rênes du pouvoir, de nombreux défis politiques internes se présentent à lui face à diverses menaces entre ceux qui voudraient le renverser, le convertir à leur cause, le faire trébucher ou encore le supprimer. L'Impératrice non-sensible à la Force qu'il a choisi pour gouverner à ses côtés, [b]Cordélia T. Reige doit également faire face à des personnes puissantes, qui voudraient la supprimer, la détrôner, la discréditer, essayer de la manipuler ou encore de la corrompre.

De nos jours, redevenu une puissance prospère et influente, l'Empire Sidien renforce ses relations avec ses Protectorats et se lance dans l'exploration galactique, toujours vigilant à l'évolution de la géopolitique galactique... et prêt à contre-attaquer au moindre assaut !



Secteur Mandalorien

Quant aux mandaloriens, ceux-ci se rebâtirent rapidement en profitant de l'indépendance que leur apportait leur culture et leur débrouillardise avec peu. Isolés dans le secteur qui était le leur, bien que nettement moins étendu que par le passé, ils se sont reposés sur leur planète principale qu'est Mandalore pour relever de leur mieux leur éclat passé et pour reconstruire lentement mais sûrement de grandes cités telles que Kel'dabe et Sundari au fur et à mesure que les clans croissaient et que leurs richesses et ingénieries se redressaient. Les Mand'Alor se succédèrent au fil des années, provenant de différents clans, encourageant et coordonnant les efforts des clans de reconstruction de leur civilisation. Bien que des activités annexes puissent être menées au sein du système de Mandalore, comme la chasse de primes, il y eut un grand retour à la vie civile, l'ingénierie, la forge, etc.

Les Hypernautes étaient forts rares dans le peuple mandalorien, si bien que l'exploration galactique des fiers mando'ade après le Cataclysme fut plus tardive, bien que quelques uns se trouvaient au sein des clans Skirata et Ordo, en raison de sa tradition d'adoption et d'ouverture d'esprit pour l'un et de la tolérance des autres. Mandalmotors revint bientôt à la pointe de l'ingénierie navale et de l'armement suite aux efforts mandaloriens, dont l'expertise ne fut jamais remise en question, tout comme leurs légendaires exploits guerriers.

Cependant, les tensions revinrent avec plus de vigueur une fois la reconstruction achevée lors du choix du nouveau Mand'Alor en +993 alors que deux candidats se défièrent en duel pour défendre leurs convictions. La première était la jeune Ca'tra Ordo, guerrière à l'ardeur et au leadership redoutés, et le second était Dral Vizsla, mando'ade plus aguerri et craint pour ses grands talents tactiques et guerriers. En effet, Ordo défendait aux côtés notamment des Skirata une approche plus "Protectrice" reposant sur la défense de leur territoire, la protection de leur culture et une relative neutralité galactique, Vizsla pour sa part prônait davantage une approche portée sur le renouveau de la gloire mandalorienne par des conquêtes et la suprématie galactique, aux côtés des Fett dirigés par Jaster Fett. Bien que Ca'tra Ordo remporta le duel de justesse après un combat acharné, Vizsla et ses associés refusèrent de reconnaître son autorité et décidèrent avec d'autres clans de faire sécession, reconnu comme Mand'Alor par ceux qui s'appelèrent bientôt les "Croisés" du dissident "Kyr'traat'aliit", plus connu comme "Death Squadron" des autres puissances galactiques.

De leur côté, les "Protecteurs" et les clans qui s'étaient ralliés à eux renforcèrent l'influence de Mandalore, et renouèrent avec des traditions d'avant l'Apocalypse pour lutter contre les dissidents et les ennemis de Mandalore : le "Dha Werda Verda" ou "Guerriers de l'Ombre" en basic. Ce corps d'élite fut scindé en deux grandes branches : la première orientée vers la veille informationnelle et le contre-espionnage, la seconde vers les opérations commando et le pilotage à haut risque, à l'instar du redouté Escadron Kal des temps anciens. Il permit aux mando'ade de répondre aux menaces externes des aruetii sans pour autant renoncer aux valeurs de leur culture, et est dirigé conjointement par les chefs du clan Skirata,  Neth Skirata, et Ordo, Fenn Ordo. Malgré leurs dissensions marquées, les deux factions mandaloriennes n'ont pas hésité à se prêter main forte quand la sécurité de leur secteur était grandement menacée par des assaillants solidement préparés, et se portaient un respect entre guerriers honorables, quoique neutre.

Au sein même d'une faction qui aspire à l'expansion territoriale agressive et aux activités de mercenariat, coopérant de rares fois avec le syndicat de la Lune Noire pour des contrats juteux, le Mand'Alor des Croisés doit être en mesure de gérer et de prendre position sur les différents courants de pensées entre conquête par l'assimilation forcée, conquête par l'extermination des aruetiise - "Étrangers" et "Traîtres" - envers lesquels certains de ses hommes et femmes ressentent un mépris frisant avec la xénophobie. De l'autre côté, la Mand'Alor des Protecteurs doit gérer les répercussions des Croisés sur son peuple, notamment en raison de la mauvaise réputation que cela peut prêter sur l'ensemble des mando'ade, même ceux qui n'ont pas d'aspiration conquérante. Afin que le commerce et le développement technologique mandaloriens n'en pâtissent pas trop, il lui faudra redoubler de leadership, de bonne gestion, de savoir bien s'entourer de bons et avisés alliés, et tâcher que la relative "paix" entre les deux factions dans le Secteur puisse être maintenue.

De nos jours, le Secteur Mandalorien représente l'une des grandes puissances galactiques malgré les dissensions internes entre "Croisés" et "Protecteurs", les premiers menant de nombreuses escarmouches sur les mondes des aruetii, les seconds adoptant une approche plus défensive et ouverte au commerce galactique.

_________________

Couleur RP : #B0C4DE - Présentation - Databloc - Cercle de contacts - Rapports d'activité
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Alignement: Neutre
Âge: 35 ans
Armes: Prothèse de jambe (x2), Prothèse de bras (x1), Armure cybernétique (x1), Canon-laser (x1)
Paladin de l'Équilibre [Aegis]

Paladin de l'Équilibre [Aegis]
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 333
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 25
Localisation : Célestopolis
MessageSujet: Re: Chronologie Générale 4. Après l'apocalypse, une galaxie éclatée [+ 900 à 1000 ABY] Lun 20 Fév - 21:25

Nouvelle aube d'une galaxie fracturée : Lune Noire et Mondes Indépendants [+900 à 1000 ABY]  



Lune Noire

La Lune Noire émergea dans les ruines de l'Ère des Ténèbres, alors que s'effondraient les deux grands régimes des Protectorats Jedi et de l'Empire Sith dans le Nord-Est et le Sud-Est galactique. Premiers touchés de l'effondrement des voies hyperspatiales et des communications holonet, de nombreux groupes criminels disparurent officiellement des radars faute de travail à donner et de ressources à obtenir, parmi eux les Cartels Hutts et le trop célèbre Soleil Noir. Ils durent se replier en petits ensembles aussi séparés et isolés que ne l'étaient les planètes de ces régions, dont nombre faisaient désormais partie de mondes qualifiés de mineurs, voire "indépendants". En dépit de son caractère relativement récent, puisqu'il n'est apparu qu'au cours des dernières cinquante années, le nouveau réseau criminel profita de l'effondrement d'organisations plus neutres comme la Guilde des Chasseurs de Primes, l'Union des Contrebandiers, et en particulier du Soleil Noir pour s'en réclamer les héritiers et attirer nombre de contributeurs, d'alliés et d'acteurs. Faute de pouvoir voyager dans un premier temps, ils se firent une spécialité dans l'infiltration des gouvernements des planètes de leurs systèmes, dont ils dirigèrent certaines à l'instar de Raxus Secundus où la rumeur murmure que se trouverait leur principal bastion. Par la découverte et la formation, bien qu'incomplète, de sensibles à la Force jusqu'au niveau d'Aspirant ou de Navigateur, ils purent étendre leur réseau d'influence et augmenter leurs profits en tant que principale société militaire privée, tout du moins pour sa version officielle puisque pour celle officieuse, ils occupent aussi le rôle de syndicat du crime patenté.

Ils gagnèrent à leur cause de nombreuses planètes anciennement des Cartels Hutts, comme Tatooine et Nar Shaddaa, bien qu'ils prirent grand soin à dissimuler dans les ombres leur existence et les rouages de leur entreprise. Leur prestige parvint à atteindre une réputation telle qu'ils furent connus pour avoir été suspectés d'être impliqués dans plusieurs tentatives d'attentats, d'escarmouches célèbres, voire dans des rapts d'enfants et d'êtres sensibles à la Force, formés ou peu formés, afin de les revendre au plus offrant sous le manteau. Ils ne sont ainsi l'ami de personne et l'ennemi de tous, en dehors de quelques réseaux crapuleux, et sont même honnis par le Death Squadron mandalorien, repoussés par leurs méthodes amorales, pourvues qu'elles atteignent leur but. Ce qui n'était au départ qu'une petite association crapuleuse sous-estimée par les grands régimes se répandit à une vitesse et une portée inattendue, et son nom devint aussi redouté qu'insaisissables ses membres, et fructueuses ses affaires. De nos jours, sous l'égide de "l'Impératrice Noire"Jana Syko et de l'Archonte Noir Cole Jadin, ils sèment la terreur et remplissent les contrats les plus noirs à qui saurait s'offrir leurs services, sous couvert d'une société militaire privée tout à fait légale. On murmure même que plusieurs criminels publics auraient pu trouver en leurs murs un refuge pour s'effacer dans les ombres... et que plusieurs de leurs associés seraient d'ores et déjà infiltrés au sein des rangs des puissances galactiques.



Mondes Indépendants

Quant au reste de la galaxie, à savoir une très grande majorité d'entre elles, il est composé de mondes solitaires et isolés, soit parce qu'ils n'ont pas eu accès à des sensitifs à la Force suffisamment formés pour être en mesure d'explorer le reste de la galaxie et de communiquer avec les autres puissances, soit parce que le traumatisme du Cataclysme les ont fait se recroqueviller sur eux-même, et rétrograder au stade de la vie primaire et sauvage. Mondes rendus inhospitaliers par les super-armes de l'Apocalypse, anciens joyaux de la galaxie ou mondes prospères, la civilisation effondrée de ses ruines côtoie encore la nature qui aspire à recouvrer l'espace qui lui a été volé, rendant ces mondes très périlleux.

Leur population planétaire est infime de nos jours, voire inexistante, bien qu'il y ait des rumeurs de voyageurs à propos de peuplades tribales presque retombées à l'état de sauvagerie animale. Depuis maintenant des siècles, la vie voire la survie sur ces mondes perdus et abandonnés est très difficile voire impossible, faute de ressources, faute de nourriture, faute de technologie, faute de civilisation et faute de volonté et d'équipement nécessaires. Ils ne disposent ainsi pas des instruments nécessaires pour y rebâtir une civilisation à l'échelle galactique, et dépendent pour certains beaucoup des services des Navigateurs et Hypernautes les plus éprouvés, quand les mondes sont assez riches pour s'offrir leurs services. Bien rares sont les voyageurs comme l'Hypernaute Hao-Sun Iga et son redoutable garde du corps Cad Finn, qui aident ces peuples abandonnés du mieux qu'ils le puissent, sans requérir le moindre salaire.

En outre, il est difficile même pour les mieux lotis d'entre eux d'échapper à l'influence du syndicat de la Lune Noire, qui est très présent au sein de la région et qui détient sous sa coupe de nombreux mondes. Qui plus est, leur retard technologique et civilisé sur les grandes puissances est accentué par la grande méfiance voire hostilité de nombreux mondes envers les sensibles à la Force ou hypernautes, stigmatisés par le Cataclysme, qui paradoxalement sont essentiels à l'importation et l'exportation des denrées et de la technologie mais aussi sont traqués par de nombreux peuples. De nombreux mondes ont du régresser pour redevenir presque auto-suffisants afin de tenter de contourner le problème et dépendre le moins possible voire pas du tout des hypernautes. Les cas de famines et de maladies y sont nombreux en raison de l'affaiblissement technologiques.

Y voyager est très périlleux, même pour les plus habiles Navigateurs ou Hypernautes, en raison de l'instabilité très intense de certaines voies spatiales, ou encore des astéroïdes de mondes détruits. Autant de vestiges errants du "Cataclysme" qui a dévasté notre galaxie et l'a défigurée à jamais...

_________________

Couleur RP : #B0C4DE - Présentation - Databloc - Cercle de contacts - Rapports d'activité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chronologie Générale 4. Après l'apocalypse, une galaxie éclatée [+ 900 à 1000 ABY]
Revenir en haut Aller en bas
Chronologie Générale 4. Après l'apocalypse, une galaxie éclatée [+ 900 à 1000 ABY]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» IMPORTANT ▲ La chronologie générale de Westeros
» 1000 ans après dofus.... Vraiment?
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» rapport de bataille apocalypse
» Codex Apocalypse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Fracturae :: Contexte :: Informations Essentielles :: Contexte-
Sauter vers: