Star Wars Fracturae

Forum RP Star Wars se déroulant 1000 ans après la Bataille de Yavin
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Chronologie Générale 2. Une Galaxie en mouvement [+44 à + 245 ABY]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Contexte :: Informations Essentielles :: Contexte :: Chronologie Générale Approfondie
avatar

Feuille de personnage
Alignement: Neutre
Âge: 35 ans
Armes: Prothèse de jambe (x2), Prothèse de bras (x1), Armure cybernétique (x1), Canon-laser (x1)
Paladin de l'Équilibre [Aegis]

Paladin de l'Équilibre [Aegis]
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 383
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 26
Localisation : Célestopolis
MessageSujet: Chronologie Générale 2. Une Galaxie en mouvement [+44 à + 245 ABY] Ven 6 Jan - 5:35
Contrairement au précédent topic, les événements évoqués ci-dessous sont propres au forum et n'apparaissent pas dans l'Univers étendu. Nous ne tenons pas compte des événements des comics Legacy (entre 127 et 138 ABY), ni des personnages et groupes qui y apparaissent (Cade Skywalker, Roan Fel, etc.). Pour rappel, nous ne prenons pas compte du Nouvel Univers Étendu établi par Disney (Clone Wars, Rebels, SW VII, etc.).

Les événements sont abordés ici à l'échelle galactique, et dans l'ordre où ils ont été connus publiquement.

__________


Les dates clés de la chronologie

Vous trouverez ci-dessous les dates principales, et les évènements associés, depuis 45 ABY jusqu'à 245 ans après la Bataille de Yavin.

Spoiler:
 

-------------Fin de la chronologie du forum-------------

__________

Une Galaxie en mouvement



1. L'exode Jedi et la réforme de l'Empire : +45 à +68 ap BY


Exilé de Coruscant, le Nouvel Ordre Jedi de Coruscant trouva refuge sur Shedu Maad, une planète du Consortium de Hapès, au sein duquel la reine Tenel Ka leur accorda refuge. Malheureusement, le sentiment anti-Jedi était encore très présent parmi les Hapans, si bien que ce refuge ne pouvait être que temporaire.

Sur les conseils de Jagged Fel, le Chef d'Etat Vitor Reige offrit aux Jedi de les accueillir sur l'une des planètes de l'Empire. Luke Skywalker accepta son offre, installant l'Ordre dans une enclave Jedi abandonnée sur Dantooine qui devint quelques temps plus tard un temple à part entière.

De son côté, Reige entama de profondes transformations dans les Vestiges de l'Empire, faisant du régime impérial une démocratie à part entière. Lorsqu'il prit sa retraite au terme de son second mandat, en +56, une assemblée législative avait vu le jour et le poste de Chef d'Etat n'était plus accessible que par le biais d'une élection. Il fut succédé à son poste par la candidate dont il soutint la campagne, l'Amirale Arien Yage, qui devint le second chef d'Etat impérial élu démocratiquement et la première femme à se voir confier un tel poste dans un régime anciennement réputé pour sa misogynie. Yage poursuivit et entérina les changements apportés par Reige et renouvela sa promesse de coopération avec l'Ordre Jedi.


2. L'émergence de l'Union des mondes pacifiques indépendants et le changement de politique Mandalorien : +69 à +87 ap BY


Plusieurs mondes des bordures médiane et extérieure, menés par Naboo, choisirent de se retirer officiellement de l'Alliance Galactique en 69 ap BY en protestation de l'agressivité de plus en plus importante de Coruscant à l'égard de l'état impérial renaissant. La reine Aurelya convia les dirigeants et sénateurs de tous les mondes séditieux à former une union économique et diplomatique, qui devint quelques années plus tard l'Union des mondes pacifiques indépendants.

En 75 ABY, Mirta Gev fut proclamée Mandalore suite au décès de son illustre prédécesseur et grand-père, Boba Fett. Sur les conseils de Venku Skirata et des autres chefs de clan, elle poursuivit le développement économique et militaire de Mandalore, développant un nouveau partenariat avec Roche mais aussi avec d'autres mondes technologiquement avancés. La culture mandalorienne prit racine sur plusieurs de ces mondes, qui vinrent à prendre le nom de Colonies Mandaloriennes.



3. L'échec de la nouvelle unification, la Guerre des Cinq Nations et la création de la Confédération des Alliances Démocratiques : +87 à +98 ap BY


Après avoir mené une politique économique et diplomatique agressive à l'égard des Vestiges impériaux, l'Alliance Galactique tenta de ramener l'Empire, la Confédération et l'Union des mondes pacifiques à la table des négociations en vue de leur retour dans l'Alliance. Les termes de cette réunification, qui incluaient notamment l'abandon de toute relation à l'égard de l'Ordre Jedi et la démilitarisation des organisations, furent jugés inacceptables.

L'Alliance réagit à ce refus en lançant de multiples offensives, respectivement sur des mondes impériaux mais aussi sur Corellia et Naboo. Elle rencontra cependant une résistance plus forte que prévu et plus inattendu encore, une coopération rapidement mise en place entre les différents régimes.

Les Jedi se portèrent au secours des impériaux tandis que les colonies mandaloriennes honorèrent le traité signé avec la Confédération, si bien que le rapide conflit imaginé par l'Alliance Galactique se mua en une guerre d'attrition.

La Guerre des Cinq Nations, telle qu'elle fut baptisée après coup, se termina officiellement en +98, lorsque l'Empire, la Confédération Corellienne, l'Union des Mondes Pacifiques indépendants, les Colonies Mandaloriennes et l'Ordre Jedi signèrent le Traité de Dantooine, qui vit la création de la Confédération des Alliances Démocratiques, une Alliance militaire de mondes indépendantistes désireux de protéger leur autonomie et leur liberté.

Une deuxième guerre, appelée cette fois-ci Troisième Guerre Civile Galactique, débuta entre l'Alliance Galactique et la jeune Confédération.



4. 3ème Guerre Civile Galactique : +98 à +113 ap BY


L'Alliance eut l'avantage au début de cette nouvelle guerre, profitant que le régime adverse soit encore peu uni pour gagner du terrain dans la bordure médiane mais les actions de sabotage respectivement orchestrées par les Jedi d'un côté et les Commandos Mandaloriens de l'autre, ralentit considérablement les actions alliées, plusieurs de ses chantiers navals ayant été touchés par leurs actions de guérilla. La stabilisation du régime inquiéta l'Alliance Galactique d'autant plus que plusieurs de ses mondes se mirent à déserter le Sénat pour rejoindre la Confédération.

En 113 ap BY, les deux régimes conclurent un armistice sur Corellia, qui mit officiellement fin aux hostilités mais pas à la guerre. Si aucun gagnant ne fut proclamé, les deux forces armées étant toujours en mesure de se battre, les coûts militaires et humains furent élevés des deux côtés, bien qu'il soit considéré que l'Alliance ait payé un plus lourd tribut que les Confédérés.

_________________

Couleur RP : #B0C4DE - Présentation - Databloc - Cercle de contacts - Rapports d'activité
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Alignement: Neutre
Âge: 35 ans
Armes: Prothèse de jambe (x2), Prothèse de bras (x1), Armure cybernétique (x1), Canon-laser (x1)
Paladin de l'Équilibre [Aegis]

Paladin de l'Équilibre [Aegis]
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 383
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 26
Localisation : Célestopolis
MessageSujet: Re: Chronologie Générale 2. Une Galaxie en mouvement [+44 à + 245 ABY] Mar 17 Jan - 20:49


5. Période d'instabilité et de doute, et apparition de l'Empire des Ténèbres : +113 à +132 ap BY

La convention d'armistice autorisant les mondes à quitter l'une des organisations politiques au profit de l'autre, plusieurs planètes choisirent d'exercer ce droit, dans un sens comme dans l'autre. Toutefois, la Confédération gagna considérablement plus de membres qu'elle n'en perdit, si bien que l'Alliance s'efforça de rendre sa politique économique plus attractive, et ce au détriment parfois des libertés individuelles et en privilégiant la corruption de certains sénateurs.

Des conflits éclatèrent sur plusieurs planètes de l'Espace Hutt, tels que Boz Pity et Toydaria mais l'Alliance Galactique choisit de ne pas s'en mêler, préférant s'atteler à la reconstruction de ses forces militaires et à conserver ses membres. La Confédération n'intervint pas non plus, respectant d'un côté l'indépendance des Hutt et s'occupant d'un autre côté de son propre processus d'unification.

En l'an 132 ap BY, un nouveau régime galactique fit son apparition, l'Empire des Ténèbres. Basé dans l'espace Hutt mais s'étendant désormais au delà de ses frontières, cet Empire dirigé par des Sith ne chercha pas à dissimuler ses ambitions de conquête galactique. N'étant pas préparée à un nouveau conflit et surtout pas en provenance de cette frontière de son espace, l'Alliance Galactique perdit de nombreux secteurs, parmi lesquels on distingue notamment Mon Calamari et Saleucami. La Guerre Impérialo-Alliée débuta la même année.




6. Première Guerre Impérialo-Alliée : +132 à +147 ap BY


L'Espace Hutt est réduit au tiers de ce qu'il fut à l'origine, les Hutts ne possédant plus qu'une poignée de leurs planètes, telles que Nal Hutta et Nar Shaddaa. Leur commerce et influence extérieurs sont réduits quasiment à néant, les batailles incessantes entre l'Empire des Sith et l'Alliance Galactique rendant peu sûres les routes hyperspatiales habituelles. Les Hutts doivent recourir au service de contrebandiers, mais aussi et surtout de l'organisation du Soleil Noir, pour retrouver un semblant d'activité, et ce à un prix très élevé en termes de planètes et de revenus.

En dépit des ressources plus grandes de l'Alliance Galactique, l'Empire des Ténèbres continua de conquérir différents systèmes, tels que ceux de Rishi, Hypori, Drongar ou encore Raxus. En effet, de nombreux mondes - et leur ressources - continuèrent de rejoindre la Confédération, c'est notamment le cas du Consortium de Hapès et Bilbringi.

Au terme de quinze années de conflit, les deux gouvernements ont dépensé beaucoup de ressources mais aucun ne parvient à en sortir victorieux. L'Alliance est exsangue mais les Hutts parviennent à lui apporter le soutien nécessaire pour ne pas qu'elle chavire. Cela a toutefois un prix, puisqu'ils se voient accorder certains privilèges économiques sans pour autant faire partie officiellement de l'Alliance.

Un armistice est finalement signé entre l'Alliance et l'Empire mais là encore, la guerre n'est pas encore terminée.



7. Période de paix relative et de tensions dans la Galaxie : +147 à +207 ap BY


Plus d'un demi-siècle de cessation d'hostilités s'en suit, avec de petites escarmouches aux frontières mais jamais rien de suffisamment sérieux pour déclencher de nouveau une guerre ouverte. Chaque organisation est hostile aux deux autres mais toutes ont souffert de longues guerres et ne sont pas prêtes à les poursuivre sans les ressources matérielles suffisantes pour les maintenir.

Profitant du conflit ouvert qui a eu lieu entre l'Alliance et l'Empire, la Confédération a poursuivi son processus d'extension et de développement. A partir de 149 ap BY, elle est désormais dirigée par un Chancelier Suprême élu par un vote universel, assisté par un Conseil Dirigeant composé des représentants des cinq membres fondateurs au sein du Conseil Dirigeant.

Bien qu'il n'y ait pas de conflit ouvert entre la Confédération et l'Empire des Ténèbres, ils s'espionnent mutuellement, du fait notamment de l'inimitié millénaire entre les Jedi et les Sith.

Cette période voit fleurir les industries militaires, qui reçoivent des subventions non seulement pour produire leurs vaisseaux existants mais aussi pour développer des modèles plus performants en vue de conflits futurs.

En 193 ap BY, l'Alliance tente d'imposer un blocus commercial à Fondor, en vue de persuader son gouvernement de la rejoindre, en lui faisant prendre conscience de son isolement par rapport au reste de la Confédération mais plusieurs cas de sabotage dans les chantiers navals de Kuat, qui ne peuvent cependant pas être attribués à la Confédération faute de preuve, obligent l'Alliance à mettre fin au blocus.

_________________

Couleur RP : #B0C4DE - Présentation - Databloc - Cercle de contacts - Rapports d'activité
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Alignement: Neutre
Âge: 35 ans
Armes: Prothèse de jambe (x2), Prothèse de bras (x1), Armure cybernétique (x1), Canon-laser (x1)
Paladin de l'Équilibre [Aegis]

Paladin de l'Équilibre [Aegis]
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 383
Date d'inscription : 19/11/2016
Age : 26
Localisation : Célestopolis
MessageSujet: Re: Chronologie Générale 2. Une Galaxie en mouvement [+44 à + 245 ABY] Mar 17 Jan - 20:50



8. Déclaration de la 2ème guerre impérialo-alliée et escalade en 4ème Guerre Civile Galactique : +207 à +232 ap BY


En 207 ap BY, l'Empire s'empare de Kamino et de ses installations de clonage, dont il se sert pour commencer la production d'une armée telle qu'il n'y en eut pas depuis l'époque de l'Ancienne République et du premier Empire Galactique. Alarmés par cette nouvelle mais incapables de reprendre Kamino au risque d'endommager les installations dont ils souhaitent s'emparer, l'Alliance Galactique reprend les hostilités à l'égard de l'Empire des Ténèbres.

Non content de mener une guerre face à l'Alliance, l'Empire des Ténèbres envoie régulièrement des Sith dans l'espace confédéré pour y traquer et tuer des Jedi. Une guerre officieuse commence entre des forces de l'Empire et de la Confédération mais sans qu'une déclaration ne soit faite.

En effet, en 219 ap BY, l'Alliance entreprit ouvertement la conquête de Corellia, mettant fin au cessez-le-feu en vigueur depuis plus d'un siècle. La planète fut toutefois reprise par l'action conjointe d'une résistance locale et de forces navales et est désormais devenue une planète forteresse.

Depuis plus de dix ans, l'Alliance Galactique mène une guerre sur deux fronts, qui n'avance d'aucun côté. La tension atteint son paroxysme en +228, lorsque le Commandant Suprême des forces militaires de la CAD, Gilad Yage, est assassiné dans d'obscures circonstances qui laissent penser à l'implication d'un Sith.

Après une période de tensions, l’année 230 ABY s’avéra déterminante pour les trois régimes. Le Président de l’Alliance, Jor Senn, tenta un rapprochement avec l’Empire et notamment de réorienter les ambitions territoriales de celui-ci vers la Confédération. Senn fut en bonne voie d’obtenir des pouvoirs d’exception et ainsi d’accroître encore davantage son autorité face au Sénat. Tout ne fut cependant pas paisible au sein de l’Alliance puisque plusieurs sénateurs et sénatrices de la mouvance pacifique et réconciliatrice furent assassinés dans de douteuses compétences. Déchirée par des dissensions internes, l’Alliance fit son possible pour empêcher ses mondes de rejoindre l’un ou l’autre de ses rivaux et ennemis, et amorce une politique plus brutale à l’échelle galactique.



La Confédération étant la proie d’attaques éclair ayant fait un bon nombre de victimes et de disparitions, notamment de Jedi, le Grand Amiral Lukan Reige et la Directrice Lynn D’Elvaren tendirent un piège à leurs mystérieux adversaires sur Junction, qui révéla l’implication des impériaux derrière ces frappes. La Chancelière Confédérée Eileenor Ombrage tenta cependant des négociations avec l’Empereur Sith, qui se soldèrent par un échec. Elle s’éteignit paisiblement quelques mois plus tard et fut remplacée par Etain Somberlas comme Chancelière en 231 ABY.

L’Empereur Sith Darth Faithan et sa second Darth Shimea travaillèrent secrètement en vue de menacer l’équilibre fragile entre les trois grandes puissances galactiques. Si l’Empereur a dû démontrer parfois son autorité, il fit également preuve de diplomatie en rencontrant la Chancelière de la Confédération Eileenor Ombrage puis Etain Somberlas, bien que ces négociations se soldèrent par un échec. Cet échec fut d’autant plus marqué lorsque l’implication de forces impériales dans les attaques éclair qui frappaient la confédération depuis plusieurs mois fut établie par le Grand Amiral Lukan Reige au cours de l'assaut contrattaqué sur Junction Ferae.

L’année 231 fut celle où les perspectives d’avenir s’assombrirent pour ceux qui rêvaient de paix. L’Alliance redoublait d’agressivité vis-à-vis de ses deux adversaires, et plus encore vis-à-vis des Jedi que sa DISAS traque sans relâche sur son territoire, la Confédération s’armait en vue d’un conflit jugé inévitable avec l’Empire, et les Sith poursuivaient leurs préparations dans l’ombre, au point que leur calme et leur silence deviennent des plus effrayants. Elle remua profondément toutes les lignes de la galaxie, et bouleversa bien des choses que l'on pensait acquises.

Après la crise de Junction Ferae, la Confédération des Alliances Démocratiques a dû faire face à la trahison de sa Chancelière Etain Somberlas qui, persuadée d’œuvrer pour la paix à long terme, donna à l'Alliance Galactique les informations nécessaires pour conquérir les territoires du sud, les mondes pacifistes. Sinistre conquête, puisqu'elle s'acheva par le saccage sanglant de Theed, capitale de Naboo, et le double-meurtre de la reine Magyara Joïlana Appaleïna et de la Députée de Naboo, Danaé Sykes. Face à l'ampleur du désastre, la Confédération, désormais menée par un nouveau Chancelier Suprême, décide de se réorganiser pour riposter, et d'intégrer le puissant Consortium d'Hapès à son Conseil Dirigeant aux pouvoirs renforcés et aux mesures plus ressenties.



L'Alliance Galactique commençait bien mal cette année, puisque l'on assassinait son homme fort, le Président du régime, leader du parti nationaliste. Son remplacement par un homme de moindre charisme et de desseins plus sombres, provoqua de vives contestations dans les armées de l'Alliance et les classes populaires ; rancœurs momentanément effacées par la victoire écrasante du sud, mais qui ne demandent qu'à resurgir à la prochaine défaite.

Car l'Alliance n'a pas connu que des victoires. Dans son grand nord, l'Empire a provoqué une révolution, gagnant à sa cause tous les systèmes du Secteur Corporatif à Yavin, en faisant des protectorats. Apothéose d'une année de succès, puisque l'Empire de la Bordure a assaini ses rangs, se décidant à mater les séditieux les plus influents pour les remplacer par des seigneurs fidèles, du moins en apparence. Toutefois, les frictions avec la Confédération continuent de se multiplier, et rares sont ceux qui croient encore à la possibilité d'un maintien durable de la paix. L'Empire, s'il commence à combattre sur deux fronts, devra retourner à la stagnation ; et une puissance conquérante qui ne conquiert plus ne tarde jamais à être agitée par des luttes intestines.

La 232ème année après la bataille de Yavin IV fut celle où les frontières des grandes puissances galactiques, extérieures et intérieures, se meuvent au gré de l'héroïsme des uns, de la trahison des autres, des convictions et de la corruption, des actes des puissants et de ceux des peuples. L'équilibre devint de plus en plus précaire au fil de la décennie qui s'ensuivit, les assauts de plus en plus violents, jusqu'à ce qu'un grand assaut en 245 ABY ne mette un terme temporaire à des années sanglantes.

_________________

Couleur RP : #B0C4DE - Présentation - Databloc - Cercle de contacts - Rapports d'activité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chronologie Générale 2. Une Galaxie en mouvement [+44 à + 245 ABY]
Revenir en haut Aller en bas
Chronologie Générale 2. Une Galaxie en mouvement [+44 à + 245 ABY]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» IMPORTANT ▲ La chronologie générale de Westeros
» Chronologie Générale de Westeros
» La limace intersidérale - Vaisseau de réfugiés
» Chronologie du Quatrième Âge !
» Problème sur la chronologie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Fracturae :: Contexte :: Informations Essentielles :: Contexte :: Chronologie Générale Approfondie-
Sauter vers: